Alcool et boissons énergisantes
Vraiment pas fort !

Voir la publication

Pourquoi aimons-nous les boissons énergisantes ?

Alcool et boissons énergisantes, vraiment pas fort !

Les jeunes aiment les boissons énergisantes, car tout comme le café, elles sont stimulantes.

Mais, attention ! Les boissons énergisantes, comme le café, contiennent de la caféine. Sauf que la caféine contenue dans une boisson énergisante fait effet beaucoup plus rapidement que celle que l’on trouve dans le café.

Pourquoi ? Parce que les boissons énergisantes, qui sont emballées pour la consommation rapide, sont consommées froides et avalées rapidement, alors que le café est généralement servi chaud et bu plus lentement.

Fais gaffe ! Les boissons énergisantes ne contiennent pas toutes la même quantité de caféine. Certaines marques en contiennent jusqu’à 500 mg, soit l’équivalent de six cafés ! De tels produits, sans même être mélangés à de l’alcool, peuvent s’avérer très dangereux, car ils augmentent le risque d’une intoxication à la caféine. Et c’est d’autant plus probable chez les plus jeunes dont l’organisme est moins habitué et moins tolérant aux effets de la caféine.

VRAIE OU FAUSSE, CETTE HISTOIRE DE TAUREAU ?
Mais non, il ne faut pas croire la légende urbaine ! Il n’y a ni sperme ni urine de taureau dans les boissons énergisantes.

Vrai, par contre, qu’en plus de la caféine, les boissons énergisantes contiennent de la taurine et du glucuronolactone.

Wow ! De la taurine !
Qu’est-ce que c’est, au juste ?

Dit de façon plus simple, c’est un acide aminé qui – jusqu’à récemment – était isolé dans la bile de taureau (le revoilà, notre taureau !), mais qui est aujourd’hui produit synthétiquement.

Quant au glucuronolactone, malgré son nom exotique, ce n’est qu’un composant chimique qui est produit naturellement dans le foie humain par le métabolisme du glucose. Le glucuronolactone a la réputation d’aider à lutter contre la fatigue.

Tout le monde en boit !

Peut-être pas tout le monde, il ne faut pas exagérer, mais un bon tiers des jeunes de 18 à 34 ans (34 %) consomment régulièrement des boissons énergisantes. On prétend que ça permet de « tenir le coup ». Les jeunes en boivent un peu partout, beaucoup, essentiellement dans les partys ou les raves, dans les bars et les discothèques. Les jeunes vont dans les discothèques pour socialiser et danser, ils ne veulent donc pas y rester une petite vingtaine de minutes, mais plutôt y passer la nuit. Les boissons énergisantes leur donneraient donc l’énergie nécessaire à leur projet.

Celui qui en boit y ajoute souvent de l’alcool
Il ne serait pas inhabituel, dit-on, d’ajouter de l’alcool aux boissons énergisantes. Selon une étude faite en Italie, près de la moitié de ceux qui boivent des boissons énergisantes (48,5 %) feraient ce type de mélange.

Peut-on trop en boire ?
Est-ce dangereux ?

Oui et non.

Non, le mélange alcool et boissons énergisantes n’est pas dangereux en soi, s’il est pris en quantités raisonnables.

Oui, car il est facile d’en boire de grandes quantités, de trop en boire, quoi.
Et trop boire du mélange alcool-boisson énergisante, c’est trop boire d’alcool !
Et trop boire d’alcool est DANGEREUX, oui.

MISE EN GARDE !
Il faut être extrêmement prudent lorsqu’on achète des boissons énergisantes, car certaines sont prémélangées à de l’alcool. Par conséquent, des personnes qui n’auraient pas l’intention de mélanger l’alcool à leur boisson énergisante pourraient boire un mélange alcoolisé sans même s’en apercevoir. Plus encore, certaines entreprises qui produisent ce nouveau type de boisson alcoolisée ont même créé des emballages semblables à ceux des boissons énergisantes non alcoolisées. Cela peut entraîner de la confusion et même berner tant les jeunes que les commis qui travaillent dans les points de vente où l’on trouve les deux types de produits.

Pages: 1 2
Voir la publication