Boire, conduire, choisir

Voir la publication

L’alcool au volant

L’alcool et la loi (0.08)

L'alcool au volant

Non seulement prendre le volant après avoir trop bu est irréfléchi, mais c’est dangereux pour soi et pour autrui.

Le Code criminel est formel, il est interdit à quiconque de conduire tout véhicule motorisé lorsque :

  • sa capacité de conduire est affaiblie par l’effet de l’alcool ;
  • son taux d’alcoolémie est supérieure à 80 mg par 100 ml de sang, le fameux «point zéro huit » (.08)

Pour les nouveaux conducteurs titulaires d’un permis d’apprenti conducteur ou d’un permis probatoire :

  • la loi est encore plus sévère ;
  • il est interdit de conduire un véhicule après avoir consommé l’alcool : ici, la tolérance zéro s’applique.

Mais comment savoir si nos facultés sont affaiblies ? Comment détecter si la limite légale est dépassée ?

L’alcool et la loi (0.08)

Tout d’abord, il faut savoir qu’un verre standard (une consommation), peu importe la boisson, contient toujours la même quantité d’alcool.

Teneur en alcool

Il faut ensuite apprendre à calculer son propre taux d’alcoolémie, qui se mesure en milligrammes (mg), et l’interpréter en fonction de la limite légale de « point zéro huit » (80 mg).

Les tableaux ci-dessous permettent à une personne de se situer par rapport à la limite légale en fonction de son sexe, de son poids et du nombre de consommations bues.

Homme

Nombre de consommations 125 lb/57 kg 150 lb/68 kg 175 lb/80 kg 200 lb/91 kg 250 lb/113 kg
1 34 mg 29 mg 25 mg 22 mg 17 mg
2 69 mg 58 mg 50 mg 43 mg 35 mg
3 103 mg 87 mg 75 mg 65 mg 52 mg
4 139 mg 116 mg 100 mg 87 mg 70 mg
5 173 mg 145 mg 125 mg 108 mg 87 mg

Femme

Nombre de consommations 100 lb/45 kg 125 lb/57 kg 150 lb/68 kg 175 lb/80 kg 200 lb/91 kg
1 50 mg 40 mg 34 mg 29 mg 26 mg
2 101 mg 80 mg 68 mg 58 mg 50 mg
3 152 mg 120 mg 101 mg 87 mg 76 mg
4 203 mg 162 mg 135 mg 117 mg 101 mg
5 253 mg 202 mg 169 mg 146 mg 126 mg

Il est important de soustraire 15 mg d’alcool par heure à partir de la première consommation, car c’est à ce rythme que l’organisme élimine l’alcool. Et attention au mythe très répandu qui veut que l’on élimine un verre à l’heure. C’est faux. Ou, du moins, ce n’est vrai que pour les hommes qui pèsent 115 kilos et plus. Un foie en mauvais état fonctionne moins bien et moins vite, et il ralentit le processus d’élimination. Une personne qui a des problèmes de santé doit s’abstenir de consommer ou alors le faire très modérément.

ATTENTION! Ces tableaux ne sont fournis qu’à titre indicatif et doivent être interprétés avec prudence. D’autres facteurs peuvent aussi jouer sur la capacité d’absorption de l’alcool, comme la fatigue, le stress ou la prise de médicaments. L’état émotif et physique d’une personne influence ses réactions. Alors, malgré les données figurant dans ces tableaux, vous pourriez ne pas être en mesure de conduire. Pensez-y deux fois avant de prendre un verre de trop et… la route.

Règle numéro 2 : Respecter ses propres limites

Devant l’alcool, nous ne sommes pas égaux. Ne vous fiez surtout pas à ce que consomme votre voisin, votre collègue ou toute autre personne pour fixer vos propres limites de consommation.

Outre la vitesse à laquelle une personne consomme, le sexe, le poids et la masse musculaire déterminent la quantité d’alcool qu’elle peut prendre avant d’en ressentir les effets. De plus, chacun réagit différemment à l’alcool selon sa personnalité et son état d’esprit au moment de la consommation.

Généralement, les femmes réagissent davantage à l’alcool que les hommes en raison de leurs différences physiques, soit la taille, le poids et le taux de graisses corporelles. Comme leur corps contient un pourcentage de graisses plus élevé et un pourcentage d’eau moins élevé que celui des hommes, les femmes ressentent davantage les effets de l’alcool, qui a justement la propriété de se dissoudre dans l’eau.

Les recherches ont aussi démontré que l’estomac des femmes contient une quantité moins grande de l’enzyme qui est responsable de la décomposition de l’alcool, ce qui entraîne l’absorption d’une plus grande quantité d’alcool dans le sang.

Pour une femme de taille moyenne, un verre d’alcool équivaut à un verre et demi chez un homme. Il faut donc moins d’alcool à une femme qu’à un homme pour qu’elle en ressente les effets.

Quoi qu’il en soit, ne laissez jamais les autres décider à votre place et ne vous comparez surtout pas à eux. La vie est trop courte pour jouer à la roulette russe avec l’alcool.

Évaluez toujours la situation à partir de vos propres sensations : elles ne mentent pas.

Pages: 1 2
Voir la publication