Consultation publique sur la sécurité routière

Il y a urgence d’implanter des mesures efficaces

Dans un mémoire présenté à l’occasion de la consultation publique sur la sécurité routière, Éduc’alcool a fait valoir qu’il importait au plus haut point d’adopter des mesures préventives, efficaces et dont les résultats sont probants.

Le mémoire de l’organisme rappelle que les trois recommandations majeures de la table québécoise sur la sécurité routière, dont on célèbre le dixième anniversaire, sont encore lettre morte :

1.- Augmenter la perception du risque d’être intercepté

2.- Accroître la sensibilisation de la population sur les dangers et les conséquences de la conduite avec les facultés affaiblies

3.- Rendre obligatoire la formation des serveurs

Il préconise, données scientifiques à l’appui, l’urgence de mettre en oeuvre ces recommandations par les moyens suivants :

  • Accroître de manière substantielle les barrages policiers car 75% des Québécois n’ont pas franchi un seul barrage policier au cours de la dernière année
  • Mener des campagnes de sensibilisation tout au long de l’année et pas seulement autour des fêtes de Noël et du Nouvel an
  • Rendre obligatoire le cours Action Service qu’il a créé avec l’ITHQ car, de toute évidence, et malgré son efficacité démontrée et l’accord de tous les partis à l’Assemblée nationale, l’incitation à la suivre ne donne que des résultats fort décevants.

En savoir plus sur le mémoire