Pourquoi des monopoles au 21e siècle (angl.)?

Les sociétés d’État doivent exercer leur responsabilité sociale en étant des instruments de santé publique

Dans un mémoire présenté à L’Association mondiale des sociétés des alcools, Éduc’alcool s’interroge sur la raison d’être de ces sociétés d’État. Sont-elles dépassées? Ont-elles encore leur raison d’être?

Le mémoire en arrive à la conclusion que la meilleure façon de conserver des sociétés d’État dans le domaine de l’alcool est que celles-ci remplissent pleinement leurs responsabilités sociales en devenant des instruments de santé publique. Mais il y a d’autres raisons.

Les sociétés d’État rendent des comptes à des instances publiques, leurs actions sont scrutées à la loupe et elles sont moins susceptibles que les entreprises privées de rechercher le profit à tout prix, de vendre aux mineurs et aux personnes vulnérables. Elles font aussi davantage œuvre d’éducation auprès du public et des consommateurs.

Elles rapportent de l’argent au Trésor public et ces sommes servent la collectivité tout entière. Il est plus facile de hausser les revenus publics provenant de la vente d’alcool que d’en arriver au même résultat par des augmentations de taxes.

Elles existent déjà et ont une valeur énorme sur le marché que seules de très grosses entreprises pourraient payer. Les privatiser risquerait de remplacer un monopole public par un monopole privé.

Aussi est-il essentiel que les sociétés d’État remplissent pleinement leurs responsabilités sociales de manière à concilier la satisfaction de leurs clients avec le financement des services publics et la promotion de la santé publique.

En savoir plus sur la publication et mémoire (angl.)